Conte d’été « Une fête surprise »

Conte-Ete-FeteSurprise

Il était une fois une loutre prénommée Astrid, qui était un peu tête en l’air. Elle oubliait presque tout, ne se souvenait jamais de rien et se trouvait donc logiquement souvent prise au dépourvu.
Une chaude après-midi d’été, alors qu’Astrid nageait tranquillement dans le lac à côté de chez elle, elle aperçut au loin Eliott le renard qui s’affairait dans son jardin. Ça lui revint alors d’un coup : un goûter surprise était prévu chez lui cette après-midi-là et elle devait faire un gâteau pour l’occasion. Mais elle avait encore une fois complètement oublié !
Elle se hâta de rejoindre la rive, se sécha frénétiquement et s’habilla. Une fois retournée dans sa catiche, elle ouvrit tous les placards un par un. Plus rien ! Il ne restait que du sucre. Elle ouvrit alors son frigo, il ne restait que du lait. Mais pour faire un gâteau, il lui fallait aussi de la farine, des œufs, de la levure et du beurre ! Elle prit alors son panier pour aller au marché et tomba nez-à-nez avec Marin le lapin.
« Je venais justement te chercher pour le goûter d’Eliott ! lui dit Marin joyeusement. »
Confuse et gênée, Astrid lui expliqua la situation : elle allait chercher au marché de la farine, des œufs, du sucre, ah non ça elle avait déjà… Elle était paniquée et s’emmêlait les pinceaux ! Marin lui rappela alors que le prochain marché n’aurait lieu que dans trois jours et réfléchit à toute vitesse pour trouver ce qu’il lui manquait. Il avait malheureusement utilisé toute sa farine et tous ses œufs pour faire des petits cookies… mais il avait une autre idée !
« J’ai toujours sur moi un petit carnet sur lequel je note tout ce que j’ai peur d’oublier, prends-le ! On ne peut pas tout retenir, ajouta-t-il avec un clin d’œil. »
Astrid sentit alors l’espoir revenir, Marin avait enfin trouvé la solution pour qu’elle n’oublie plus rien et ne soit plus prise au dépourvu. Elle le serra dans ses bras pour le remercier et se hâta de noter tout ce qu’elle avait en tête avant de l’oublier. Elle se sentait à présent beaucoup plus sereine, mais elle n’avait toujours pas de gâteau !
Elle décida alors d’aller demander de l’aide à ses voisines et frappa à la porte de Lou la souris puis d’Anna la blairelle. Celles-ci venaient juste de finir de cuisiner et ne purent lui donner que quelques fraises, des œufs et de la crème. Astrid nota calmement tout ce qu’elle avait et réfléchit : le gâteau était vraiment compromis, mais elle pouvait faire autre chose… de la glace !
Enjoués à cette idée, tous suivirent Astrid chez elle et s’affairèrent à mélanger tous les ingrédients. Ils trempèrent la patte dans la préparation, c’était déjà délicieux ! Astrid versa ensuite le mélange dans la sorbetière et l’actionna sous leur regard émerveillé. La machine s’alluma dans un bruit fracassant, ronronna quelques minutes puis s’arrêta net : la glace était prête !
Astrid alla chercher une dernière chose dans sa cuisine, puis ils se mirent en route et frappèrent à la porte d’Eliott. Ce dernier leur ouvrit, surpris. Il ne s’attendait pas à voir tous ses amis les bras chargés de victuailles ! Au centre, se trouvait Astrid avec, dans les mains, le pot de glace sur lequel trônait une bougie. Les yeux rieurs et un grand sourire sur le visage, elle s’avança et lui dit :
« Joyeux anniversaire Eliott ! »
Tous chantèrent alors en chœur devant un Eliott très ému de la petite fête surprise que lui avaient organisée ses amis. Et Astrid se sentit très fière d’avoir réussi à s’en souvenir !