[e-Shop] Mes illustrations et dioramas veilleuses personnalisés

Dessinemoiunelicorne-Illustration-Eliott-Renard

Hello !

Aujourd’hui, un article un peu différent des derniers articles ! J’étais en train de faire un petit bilan des illustrations et dioramas veilleuses personnalisés que j’ai réalisés jusqu’à présent et je me suis dit que je pourrais vous en parler ici ! D’ailleurs, si vous avez envie d’une illustration ou d’un diorama veilleuse personnalisé pour vos enfants ou pour offrir en cadeau de naissance, n’hésitez pas à m’écrire ! 😉
Lire la suite

Publicités

[Créativité] Comment je réalise une illustration (matériel + processus)

Hello !

Vous allez bien ? Aujourd’hui, je vous ai préparé un petit article un peu spécial. J’ai eu de nombreuses demandes concernant la façon dont je réalisais mes illustrations, quel matériel j’utilisais, comment je construisais une illustration, par quelles étapes je passais… Alors je me suis dit que je pourrais tout vous détailler et aussi vous montrer 2 petits gifs qui sont plus explicites que mes longues descriptions 😉
Lire la suite

Mon premier diorama « Winter diorama » !

Diorama hiver

Hello !

J’espère que vous allez bien ! Je vous présente aujourd’hui mon premier diorama : le diorama d’hiver ou « winter diorama ». Préparez vos plaids et votre chocolat chaud, je vous détaille toute la fabrication de ce petit décor hivernal dans l’article en dessous ! 😉 Lire la suite

[Conte] Une histoire du soir pour enfant dès 3 ans : « La princesse au petit pois »

Dessinemoiunelicorne-Princesse-Petit-Pois-Couverture

Hello !

Voici un nouveau conte pour vos petits bouts, « La Princesse au petit pois » ! Un conte traditionnel, un peu revisité ici 🙂 Il a été écrit et illustré par mes soins d’après le conte de Hans Christian Andersen. Je vous laisse avec l’histoire, bonne lecture ! 🙂

LA PRINCESSE AU PETIT POIS

Dessinemoiunelicorne-Princesse-Petit-Pois-Épisode1
Le prince
Il était une fois dans un royaume très lointain, un prince qui se languissait de ne pas trouver de princesse avec laquelle se marier. Non pas qu’il était repoussant ou idiot, au contraire toutes les jeunes filles du royaume rêvaient de se marier avec lui. Mais il cherchait la perle rare, une véritable princesse ! Chaque jour, il réfléchissait longuement devant la fenêtre de ses appartements. Il avait déjà mis un avis de recherche de princesse dans tout le royaume, sans succès. Il avait alors décidé d’élargir son périmètre de recherche et s’était mis à parcourir le monde, pendant plus de 300 jours, pour rencontrer toutes les princesses des royaumes alentours. Mais les princesses qu’il rencontrait n’étaient jamais assez bien pour lui, tantôt laides et capricieuses, tantôt méchantes et prétentieuses. Aucune ne convenait, et le roi et la reine désespéraient qu’il trouve l’amour un jour.

Dessinemoiunelicorne-Princesse-Petit-Pois-Épisode2
La princesse
Un soir, alors que la pluie battait fortement les murs et fenêtres du château, quelqu’un frappa à la grande porte d’entrée. Le majordome ouvrit la porte peu rassuré, mais ce qui se tenait devant lui avait l’air parfaitement inoffensif. Il s’agissait d’une jeune fille, complètement trempée. « Je suis venue voir le prince, suite à son avis de recherche de princesse. Je suis la princesse du royaume des Roses. Je devais arriver dans l’après-midi mais je me suis perdue… Et la nuit tombe vite ici. ». Le majordome s’apprêtait à lui dire de rentrer chez elle, quand le roi et la reine arrivèrent devant la porte. « Vous êtes trempée ! » commença la reine. « Vous ne pouvez pas rester dans cet état, entrez donc ! » continua le roi. La jeune fille s’avança et entra dans le hall du château. « Apportez-lui des couvertures ! Mademoiselle, venez vous réchauffer auprès du feu. ». Intrigué par tout cette agitation inhabituelle pour un soir d’hiver, le prince descendit de ses appartements à pas de loup pour écouter la conversation.

Dessinemoiunelicorne-Princesse-Petit-Pois-Épisode3
Le petit pois
La princesse était en train de se sécher et de se réchauffer auprès de la cheminée, lorsque le prince fit discrètement signe à sa mère de venir le rejoindre. « De qui s’agit-il ? » demanda-t-il soucieux. « C’est une princesse. La princesse du royaume… ». « Une princesse ? Dans cet état ? Je suis sûr que ce n’est encore qu’une paysanne qui se fait passer pour une princesse ! » coupa le prince énervé. Désespérée par la réaction de son fils, pour lequel aucune fille n’était jamais à la hauteur, la reine n’argumenta pas plus. Elle sentait qu’il s’agissait bien d’une princesse, et elle avait sa petite idée pour en avoir le cœur net. Alors qu’une demoiselle de chambre venait de préparer la chambre de l’invitée, la reine ajouta sur le lit vingt matelas et édredons, et glissa sous le plus bas d’entre eux, un petit pois. « Si cette jeune fille dort mal cette nuit, cela prouve définitivement qu’elle a la délicatesse d’une princesse ! » pensa la reine. La princesse alla se coucher, mais elle n’arrivait pas à s’endormir. Elle se retournait dans tous les sens pour trouver une position confortable, en vain. Quand le soleil se leva le lendemain matin, elle n’avait pas fermé l’œil de la nuit, et ressemblait encore moins à une princesse que la veille.

Dessinemoiunelicorne-Princesse-Petit-Pois-Épisode4
La rencontre
Lorsque la princesse descendit l’escalier pour rejoindre le grand salon où elle s’était réchauffée la veille, elle aperçut dans un des grands fauteuils, la reine, déjà réveillée. « Bonjour, vous êtes bien matinale dites-moi ! Avez-vous bien dormi ? » demanda la reine impatiente et enjouée à la vue de la mine défaite de la princesse. « Je n’ai pas très bien dormi malheureusement, sans vouloir accuser votre literie, j’ai été gênée toute la nuit par quelque chose au niveau de mon dos. » confessa la princesse, intimidée. La reine dut se contenir pour ne pas applaudir de joie la nouvelle, et prit congé rapidement pour monter un autre escalier au bout de la pièce. La princesse, intriguée, la suivit discrètement. Arrivée dans un long couloir sombre, elle s’arrêta et tendit l’oreille. « C’est une véritable princesse ! Elle a senti le petit pois que j’avais glissé sous vingt matelas et édredons ! Peut-être pourriez-vous lui dire quelques mots en bas afin de faire connaissance ? » dit la reine au prince. « C’est vrai qu’elle a l’air fort jolie… Si c’est bien une véritable princesse, peut-être puis-je lui parler un peu. » répondit le prince. La princesse, énervée par cette mise à l’épreuve, descendit prudemment les escaliers pour attendre dans le salon la visite imminente du prince. Lorsque celui-ci apparut finalement dans le grand salon, il tenait fièrement un bouquet de roses rouges à la main. Il s’avança confiant. « Bonjour, je suis le prince… » Mais la princesse furieuse lui coupa la parole « Vous m’avez testée car vous ne me croyiez pas ! Si vous ne me faites pas confiance, votre intérêt feint et soudain ne m’intéresse pas ! Avant de savoir si je vous conviens, peut-être devriez-vous attendre de savoir si je vous trouve à la hauteur ». Brandissant un petit pois, elle tourna les talons, laissant le prince interloqué. « Mais peut-être… pouvons-nous parler ? » avança le prince timidement. « Et bien, commencez par me faire la cour, envoyez-moi donc des lettres, et je verrai si je vous trouve digne de moi. » répliqua la princesse non sans un sourire. Impressionné par tant d’audace et d’esprit, le prince la laissa partir, réfléchissant déjà à la première lettre qu’il allait lui envoyer l’après-midi même au royaume des Roses.

Alors est-ce que ce conte a plu à vos petits bouts ??
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne )

Je vous souhaite une très bonne journée !
Allison

[Conte] Une histoire du soir pour enfant dès 3 ans : « La fée Clédesol »

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Couverture

Hello !

Je vous présente (avec émotion ^^) mon premier conte, écrit et illustré par mes soins, intitulé « La fée Clédesol » ! Une fée que vous trouverez attachante j’espère 😉 Voici sans plus tarder toute l’histoire, bonne lecture !

LA FÉE CLÉDESOL

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol- Épisode1
Il était une fois
Il était une fois une fée du nom de Clédesol. Dès que l’on tournait sa clé, une douce mélodie s’échappait de la petite boite à musique en bois et en or sur laquelle elle était posée. La fée se mettait alors progressivement en mouvement, dansant gracieusement pour le plus grand bonheur de la fillette qui l’avait reçue pour son anniversaire.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode2
Otto la radio
Un beau matin de printemps, une grosse boite verte fit son apparition sur la commode où se trouvait Clédesol. Intriguée, elle approcha timidement la main de l’objet, lorsqu’elle entendit soudain un étrange bruit sortir de celui-ci.  De la musique ! « Je vais enfin pouvoir me reposer un peu » pensa-t-elle.  Mais au fil des jours la fillette n’avait d’yeux que pour Otto la radio. Toutes les excuses étaient bonnes pour l’allumer. Il avait même remplacé Clédesol à l’heure du coucher… Et plus Otto s’installait dans le cœur de la fillette plus Clédesol s’empoussiérait.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode3
Le spectacle
Pour son anniversaire, la fillette, comme chaque année depuis qu’elle avait reçu Clédesol, organisa un spectacle de jouets avec ses amies. Après avoir présenté Otto la radio, puis avoir pris le thé avec Gougou l’ours en peluche, et enfin avoir chevauché à travers toute la chambre sur Lilly la licorne, elle installa le petit théâtre pour le clou du spectacle : Clédesol. La fillette actionna la clé de la boîte à musique, et la douce mélodie se fit entendre. Clédesol commença gracieusement à enchaîner les figures comme à son habitude. Mais cette fois-ci elle ne voyait plus l’émerveillement dans le regard de la petite fille. Et plus la musique défilait, plus elle avait de difficulté à se mouvoir et semblait désarticulée. Soudain, à la grande surprise des convives, elle se raidit puis fut incapable d’effectuer le moindre mouvement de plus.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode4
Le coffre à jouets
« Cassée… J’ai bien peur qu’elle ne soit cassée » avait dit le père de la fillette après avoir examiné Clédesol sous toutes les coutures. Elle dut alors quitter la commode pour le coffre à jouets. Mais elle savait bien que les jouets mis dans le coffre sortaient moins souvent, et qu’ils finissaient tous par être oubliés. Tous les soirs, elle observait tristement la fillette, espérant que celle-ci se retournerait et lui demanderait de danser encore une fois avant d’aller se coucher. Mais les jours passaient, et Clédesol ne sortait pas du coffre.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode5
La fée Mandoline
Un soir où Clédesol était particulièrement triste, elle monta sur le coffre à jouets pour observer la fillette endormie. Ne pouvant retenir ses larmes plus longtemps, elle se mit à pleurer. Soudain, elle entendit un petit rire aigu provenant de derrière elle. Elle se retourna, mais il n’y avait rien… Le rire se transforma alors en petit gloussement étouffé. Quelqu’un se moquait délibérément d’elle ! Sanglotant de plus belle, elle se tourna à droite, puis à gauche, quand d’un seul coup la chose riante tomba d’un tableau à sa droite. « Bonjour ! Je suis Mandoline ! Et toi ? » Clédesol interloquée ne put émettre un son. Mais Mandoline continuait de parler sans s’en soucier. « Je suis une fée ! Dès que quelqu’un est triste, j’apparais et je le console ! Et toi ? Tu es une fée aussi me semble-t-il… » Descendue du tableau, Mandoline l’observait à présent sous toutes les coutures. « Je suis une fée ? » répéta Clédesol incrédule. Mandoline hocha la tête.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode6
Le test de Mandoline
« Mais si je suis une fée… Quel est mon pouvoir ? » demanda Clédesol intriguée. Mandoline continua son tour d’inspection puis sauta du coffre. « Hum… Il me semble qu’il faut faire quelques tests pour le trouver » répondit-elle. Elle plongea ensuite dans le coffre à jouets, y farfouilla quelques secondes et en sortit plusieurs objets. Elle fit ensuite signe à Clédesol de venir la rejoindre. « Pourquoi es-tu si triste ? » questionna Mandoline, tout en installant les objets du test sur le sol. Clédesol lui expliqua alors que la fillette la croyant cassée ne l’aimait plus, que tout avait commencé avec l’arrivée d’Otto la radio, et qu’elle n’arrivait plus à danser. Mandoline se redressa alors et se frotta le menton. « Hum… et si tu montrais que tu n’es pas cassée ? ». Sans laisser le temps à Clédesol de répondre, elle lui fit signe de monter sur un petit vélo, et posa les différents objets sortis du coffre sur sa tête. « Pour trouver ton pouvoir, tu dois faire du vélo en maintenant ces objets en équilibre ». Clédesol commença à pédaler avec difficulté sous le regard espiègle de Mandoline, mais les objets tombaient les uns après les autres sur le sol. Mandoline explosa alors de rire, et Clédesol d’abord vexée, se mit finalement à rire.

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode7
La fillette
Le rire de Clédesol d’abord timide s’amplifia à mesure que Mandoline riait, jusqu’à réveiller les jouets qui somnolaient paisiblement dans le coffre, jusqu’à réveiller Otto la radio qui bourdonnait doucement sur la commode, jusqu’à… éveiller l’attention de la fillette qui dessinait assise sur son lit. Intriguée par ce son cristallin inhabituel mais si doux à entendre, la fillette avait avancé à pas de loup près du coffre, là d’où cette douce mélodie semblait s’échapper. Quand Clédesol se rendit compte que la fillette l’observait, elle s’arrêta immédiatement de rire et se figea. Du coin de l’oeil, elle cherchait en vain le regard de Mandoline, mais celle-ci avait disparu. La fillette s’approcha timidement de Clédesol. « Tu parles ? Je t’ai entendue ! ». Clédesol resta parfaitement immobile. « Elle était dans le coffre et je ne l’ai pas sortie… » murmura doucement la fillette perplexe. « Est-ce que tu peux parler ? » demanda-t-elle pleine d’espoir. Devant ce silence parfait, la fillette se retourna et chuchota tristement « c’est vrai que les jouets ne parlent pas… ». La tristesse de la fillette poussa soudain Clédesol à prononcer quelques mots. « Oui, je parle ». Tous les jouets tendirent l’oreille. Ils pouvaient parler bien sûr, mais aucun n’avait jamais été entendu par des enfants. La fillette se mit à sourire pleine de joie. « Oh tu parles ! ». Et elle prit Clédesol dans ses bras. « Depuis qu’Otto la radio est arrivé, tu n’écoutes que sa musique, et ma danse est devenue inutile » osa Clédesol. La fillette hocha la tête négativement « Non, Otto la radio n’est pas un ami, il n’est pas comme toi… Depuis que tu ne danses plus, je suis triste… Je croyais que tu étais cassée. Est-ce que tu pourrais encore danser pour moi ? »

Dessinemoiunelicorne-Fee-Cledesol-Épisode8
La danse
Clédesol commença timidement à lever les bras et à se mettre sur la pointe des pieds. Ses gestes étaient hésitants, mais sans musique, la magie habituelle qui l’inspirait n’était pas là. Elle se mit alors à chanter dans sa tête la musique de la boîte sur laquelle elle était posée auparavant. Et progressivement, la magie vint et elle vit dans les yeux de la fillette l’émerveillement. Alors qu’elle s’apprêtait à faire une pirouette, une musique s’éleva dans la pièce. Quelle surprise, c’était Otto la radio ! Bientôt rejoint par Mandoline et sa guitare ! Tous les jouets s’étaient maintenant déplacés autour de la scène. Clédesol, pleine de joie, se mit à danser encore plus gracieusement. Elle se rendait enfin compte de tout le bonheur qu’elle pouvait apporter en dansant. Elle s’approcha de Mandoline « Merci, grâce à ton pouvoir, tu m’as rendue heureuse ! Je pensais être seule au monde et je ne faisais attention à personne autour de moi. Mais maintenant, j’ai trouvé une véritable amie, toi ! ». Mandoline lui confia alors l’air espiègle « Mais ce n’est pas mon pouvoir de rendre heureux, c’est le tiens ! Moi je ne suis pas une vraie fée comme toi ». Clédesol était interloquée, mais Mandoline, sans lui prêter attention, continua « Mon seul pouvoir c’est de savoir que lorsqu’on veut on peut ! ». Elle lui fit un clin d’oeil et se remit à jouer de la guitare de plus belle. Clédesol se mit alors à rire aux éclats et son rire mélodieux emplit toute la pièce.

Alors est-ce que ce conte a plu à vos petits bouts ??
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne )

Je vous souhaite une très bonne journée !
Allison

Ouverture du blog Dessine-moi une licorne !

Hello !

Voici ma bonne résolution 2013 : illustrer des histoires et des contes ! Et sauter le pas d’ouvrir un blog ^^

Mon prochain article sera un conte original : la Fée Clédesol.
Hâte de vous le présenter

Merci d’être là 🙂
Allison