Les garçons ont le droit d’aimer les licornes et les filles les dinosaures (+ affiches à télécharger)

Hello !

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet d’actualité un peu différent de mon habitude ici. Vendredi prochain, le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes (des droits, pas des femmes, donc pas de -10% sur les fleurs ou les lave-linge ^^). En tant que maman d’un petit garçon, on pourrait croire que je suis moins concernée que les mamans des petites filles, mais c’est tout le contraire pour moi.

Je ne parle pas souvent de mes opinions ici mais je me suis dit qu’il était peut-être temps 🙂 Attention, il s’agit d’un sujet assez sensible pour moi, je m’énerve très vite dessus ^^.

Les droits des femmes

Je lis une quantité de choses hallucinantes sur internet sur ce qu’est ou n’est pas le féminisme. Mais la définition du féminisme est très simple : « que les femmes aient les mêmes droits que les hommes ». Ni plus ni moins. Ce n’est donc ni de se contenter de 80 % parce que « bon, c’est déjà bien comme ça » ni d’inverser à 120 % pour prendre le pouvoir. C’est juste arrêter de faire une différence de traitement selon le sexe (salaires, tâches ménagères…).

On pourrait juste appeler ça « égalité entre tous les humains » et donc arrêter de considérer 50 % de la population mondiale comme une minorité inférieure. Personnellement, et malgré tout ce qu’on peut entendre pour décrédibiliser ce principe de base, je suis féministe et je connais aussi beaucoup d’hommes qui le sont sans le savoir, tout simplement parce qu’ils souhaitent un même traitement pour les individus qu’ils soient hommes ou femmes.

Mais bon je ne vais pas vous faire de cours sur tout ça, d’autres l’ont déjà fait mieux que moi et je suis sûre qu’en tant que lecteur ou lectrice de ce blog vous êtes des personnes géniales d’accord avec ce principe de base 😉

L’importance d’éduquer les petits garçons

On pourrait croire que ces questions ne concernent que l’éducation des filles, qui doivent (malheureusement) encore se battre pour leurs droits. Mais pour moi, c’est vraiment tout le contraire.

Depuis que je vois mon fils en crèche, je me rends vraiment compte que ces différences ne sont dues qu’à l’éducation. Je n’ai jamais vu aucun signe de domination d’un genre sur l’autre. Il y a des garçons et des filles timides, des garçons et des filles turbulent.e.s, des garçons et des filles casse-cou… Les neurosciences n’ont d’ailleurs jamais réussi à prouver de différences entre les cerveaux des hommes et des femmes qui seraient liées au genre.

Pour moi, il est donc grand temps d’arrêter de proposer des cours de défense aux filles et plutôt d’apprendre aux garçons à ne pas attaquer. Il est temps d’arrêter de demander aux petites filles de se faire discrètes et d’enfin expliquer aux garçons que les filles ne sont pas là pour être à leur disposition. Il est temps d’éduquer les garçons quoi !

C’est vraiment une de mes grosses préoccupations depuis qu’Eliott est né, de l’élever en humain respectueux. Mais en réalité, c’est plus compliqué que ce que je pensais, les inégalités se creusent très tôt et la reproduction des schémas se fait souvent de façon insidieuse. Les choses sont tellement ancrées que parfois, je suis obligée d’inverser une situation mentalement pour me rendre compte que l’inverse me choque ou me parait ridicule… et que c’est donc une situation sexiste.

les rôles de filles et de garçons Ne SONT AGRÉABLES POUR PERSONNE

Que ce soit au niveau des vêtements, des jouets, des réflexions de l’entourage, des médias ou même de personnes inconnues dans la rue (oui j’ai découvert depuis que j’ai Eliott que tout le monde se juge compétent pour m’arrêter dans la rue et m’expliquer comment faire ^^), tout concourt à ce que les stéréotypes perdurent et se reproduisent.

Mais en réalité, quand on s’y penche de plus près, la façon dont ont été définies la féminité et la masculinité ne sont agréables ni pour les filles ni pour les garçons. Déjà elles ont changé à travers les âges, pour ne donner qu’un exemple symbolique sur la couleur : à l’époque on préférait le bleu pour apaiser les petites filles et la pourpre était synonyme de pouvoir pour les hommes.

Les filles ne pourraient donc pas être en colère, être sales, être casse-cou, faire du foot, être peu coquettes ou autoritaires… Et les petits garçons, eux, ne pourraient pas non plus aimer les licornes, faire de la danse, pleurer ou être doux… Chacun avec des interdits, le rêve quoi ^^

Commencer par soi-même

Il y a tellement de paramètres qu’on ne peut pas contrôler : les médias, les jouets, les vêtements, l’entourage… Je suis loin d’avoir toutes les réponses (et le travail sera long ^^), mais je pense qu’il faut déjà essayer de contrôler l’unique chose qu’on peut contrôler au monde : soi-même.

Je ne pourrais jamais empêcher Eliott de voir des publicité sexistes, d’entendre des réflexions qui me rendent folle sur ce qui est « réservé » aux garçons ou aux filles… Mais, à mon échelle, je peux lui enseigner le respect, et lorsqu’il sera plus grand, lui demander de réfléchir sur ce qu’il a vu ou ce qu’il a entendu, ce qu’il en pense.

Je crois sincèrement au pouvoir de l’éducation. Il y a plein de choses qui nous choquent maintenant alors qu’elles ne choquaient personne à l’époque (fumer dans l’avion, ne pas mettre de ceinture de sécurité…) et ça c’est le fruit de la sensibilisation, l’information et l’éducation.

DES afficheS à télécharger

Et puis, comme je ne sais pas trop comment dire tout ça de façon claire à Eliott, ni par où commencer, je suis passée comme à mon habitude par le dessin et le visuel !

J’ai donc réalisé une petite affiche sur ce qu’il a le droit d’aimer, que ce soit des choses qualifiées de « garçon » ou de « fille » (j’ai fait une petite sélection, il y en a bien sûr plein d’autres !). Et je l’ai déclinée en version fille également, avec les mêmes choses 🙂
Si elles vous plaisent, voici donc les affiches à télécharger en version fille et en version garçon.

DES afficheS DISPONIBLES SUR LA BOUTIQUE ETSY

Et si vous les avez trouvées trop bien mais ne pouvez pas les imprimer, elles sont disponibles sur la boutique Etsy !

Sur ce, je m’en vais appliquer ce vaste programme… Et je vous en reparle dans 20 ans pour vous donner le bilan ^^

Alors, qu’est-ce que vous pensez ? Comment vous faites pour parler de ces questions avec vos enfants ?
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne 😉)

Bonne soirée à tout.e.s  et à demain pour le DIY ! 😉
Allison

6 réflexions sur “Les garçons ont le droit d’aimer les licornes et les filles les dinosaures (+ affiches à télécharger)

    • Allison dit :

      Merciii beaucoup pour votre gentil commentaire ! 🙂 Oui c’est vrai, je n’y avais pas pensé !

    • Allison dit :

      Merci beaucoup Adeline Juliette pour ton commentaire, qui me fait très plaisir ! 🙂 Oui c’est clair, un long travail mais nécessaire ! ^^

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.