Comment je travaille le papier : découpage, pliage, embossage (matériel et astuces) 

Dessinemoiunelicorne-Decoupage-Pliage-Papier

Hello !

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, on va parler travail du papier :) Le papier est un matériau simple, pas cher et avec tellement de possibilités  : on peut dessiner dessus, le plier, le couper, lui donner des formes… Et puis, on a toujours une feuille de papier chez soi ! Dans cet article, je ne rentrerai pas dans les détails des techniques particulières (comme l’origami, kirigami, quilling…), mais seulement les bases pour bien découper, plier et embosser un papier 😉

La découpe

1. Le matériel

Ciseaux ou cutter-scalpel ?

Ça dépend ! Personnellement, j’utilise les deux mais je préfère travailler avec les ciseaux (même si ça m’arrive souvent d’avoir ensuite assez mal dans le pli du pouce… toi aussi découvre des muscles inconnus ^^).
Pour les départager, un petit « avantage/inconvénient » des deux s’impose :

  • L’avantage des ciseaux : on a l’habitude de les prendre en main depuis la maternelle (donc maîtrise totale ^^), ils permettent de découper des grandes surfaces facilement, c’est souvent plus facile de découper des formes rondes avec.
    L’inconvénient : ils peuvent déformer la partie qu’on est en train de couper, ne permettent pas de découper des zones enclavées et peuvent avoir des difficultés à couper certains papiers épais.
  • L’avantage du cutter-scalpel (à ne pas confondre avec le cutter tout court, qui est bien pour le bricolage mais pas pour la minutie de la découpe de papier) : il peut découper des petites parties enclavées auxquelles les ciseaux n’ont pas accès, il est bien évidemment plus précis et coupe des papiers plus épais que les ciseaux.
    L’inconvénient : il est assez difficile de trouver sa position pour le tenir (comme un stylo ? un couteau ?) et ça peut être assez difficile de découper des formes rondes avec une lame qui a tendance à aller tout droit.

Au final, pour ma part, j’utilise principalement les ciseaux, et le cutter-scalpel quand je n’ai plus le choix (petites zones, zones enclavées, besoin de précision…).
D’ailleurs, j’utilise les Fiskars et ils sont top top top avec leurs lames fines et pointues au bout. Et comme cutter-scalpel, le Mahé qui est un des moins chers, mais est très précis et facile à prendre en main pour moi (contrairement à d’autres que j’avais pu tester mais que je trouvais lourds ou dont les lames tournaient).

Et les autres : ciseaux-pinces et cutter-rond ?

Les ciseaux-pinces permettent de couper avec précision des papiers fins ou des petites zones pointues. J’en ai des Mahé, mais je n’ai pas l’occasion de beaucoup les utiliser.
Pour le cutter-rond, j’ai testé, et même si j’ai eu une révélation la première fois que je l’ai utilisé (un Fiskars), je ne le recommanderais pas pour un premier achat. C’est parfois compliqué de voir ce qu’on découpe, de ne pas faire tourner la lame à l’intérieur ou de ne pas revenir en arrière sans le faire exprès.

Le tapis de découpe

C’est clairement indispensable quand on utilise un cutter, pour ne pas couper sa table en même temps que le papier qu’on découpe (ce qui peut tout à fait être un choix hein ^^).
Je vous conseille les tapis de découpe dits « auto-cicatrisants », les coupures se referment progressivement c’est assez magique ! Le mien est un Fiskars aussi.

2. Les conseils et astuces

Commencer par les petites zones d’abord

En bref, le plus dur d’abord ! ^^
Il est parfois tentant de commencer à découper les zones les plus grandes : ça va plus vite aux ciseaux, ça demande parfois moins de minutie, et on a l’impression d’avoir beaucoup plus avancé ! Mais c’est une erreur qui peut vous coûter cher ^^ Parce que finir par les zones les plus petites, peut vous rendre moins précis : il y a moins de papier pour s’appuyer dessus, on est moins stable, le papier tourne plus vite quand on le déplace, les bandes de papier sont plus fines donc plus facilement cassables… Et puis, pour l’avoir déjà vécu : casser sa création au dernier découpage c’est vraiment rageant !

Bouger le papier plutôt que l’instrument découpeur

C’est quelque chose de pas très intuitif je vous l’accorde !
Globalement, pour ne pas dévier de son axe, il faut toujours conserver la lame du cutter droite, lame vers le papier et pointe vers le nord, et ne pas le déplacer comme un stylo. Ainsi, pour couper un carré, il est plus simple de tourner sa feuille à 90° plusieurs fois plutôt que de bouger son cutter comme on bougerait un stylo pour tracer le carré.
Et c’est encore plus vrai pour les formes arrondies. Bouger ses ciseaux ou son cutter pour suivre une forme arrondie est le meilleur moyen d’avoir une succession de traits droits (ou tangentes pour les matheux ^^) ou une courbe complètement à côté de la plaque. Donc, ça demande un peu de pratique je vous l’accorde, mais c’est avec l’autre main qu’on va déplacer la feuille tout doucement pour que la lame du cutter, qui elle ne bouge pas, découpe la courbe.

Le pliage et l’embossage

Quand on doit découper, plier et/ou embosser, il est important de tout découper avant de commencer à plier, sinon attention au risque de ne plus pouvoir découper certaines pièces ou ne plus être aussi précis !
Le pliage et l’embossage sont globalement plus simples que la découpe, donc cette partie sera beaucoup plus courte !

1. Le matériel

Avant de plier, il est important de prédéfinir le trait de pliage. Vous l’avez probablement déjà remarqué, si vous commencez à plier comme ça, c’est le meilleur moyen de ne pas avoir un trait droit, un trait à l’emplacement qu’on souhaitait ou de faire des micro-rides sur la surface pliée.
Il est donc important d’utiliser un outil : plioir, outil à embosser ou capuchon de stylo en cas d’urgence font très bien l’affaire.
L’avantage du plioir, c’est qu’on peut ensuite l’utiliser pour bien marquer le pli une fois les deux morceaux de papier repliés. Et l’avantage de l’outil à embosser, c’est qu’on peut aussi s’en servir pour embosser, comme son nom l’indique ! Personnellement, j’utilise un assez basique, comme on peut en trouver chez Cultura.

2. Les conseils et astuces

pour Plier le papier droit

Si vous souhaitez faire un pli droit, tracez votre trait de pliage avec des outils décrits au-dessus, puis ramener un morceau du papier vers l’autre. Attention, le sens dans lequel vous allez ramener le morceau de papier va déterminer la forme de votre pli.
Si vous souhaitez un pli dit « en crête », repliez le papier de façon à avoir le trait de pliage vers vous. Si vous souhaitez un pli dit « en vallée », repliez le papier pour avoir le trait de pliage loin de vous, en creux.
Bon si vous vous êtes trompés, pas de panique non plus, il suffit souvent de plier de l’autre côté pour s’en sortir ^^

pour Courber le papier

Pour déformer le papier sans « casser » les fibres et le rendre légèrement courbe, rien de plus simple ! Il suffit de l’enrouler sur un tube plus ou moins large, pour avoir une courbure serrée ou plus légère.
Pour certains papiers, il est possible de les humidifier légèrement pour leur faire prendre une forme particulière, mais à ne pas tenter avec tous les papiers au risque de les faire gondoler ou pelucher !

pour Embosser le papier

Pour embosser le papier, c’est-à-dire réaliser une forme en relief dans le papier, il vous faut : l’outil à embosser ! D’ailleurs, de façon très marrante, il s’agit du même outil que celui pour faire des points de vernis sur les ongles (ou « dotting tool »), donc vous pourrez faire deux en un ^^
Bref, une fois votre outil en main, retournez votre papier, dessinez la forme que vous souhaitez avoir en relief et frottez doucement avec l’outil comme si vous coloriez la zone. La zone se creuse, et apparait légèrement bombée de l’autre côté. Si c’est pas magique ça 😉
Après, il existe d’autres techniques d’embossage, comme l’embossage à chaud, avec une presse ou une machine, mais c’est la technique la plus basique quand on n’a pas une grande surface à couvrir.

Est-ce que cet article vous a intéressé ? Est-ce que vous souhaiteriez en savoir plus sur le papier ?
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne 😉)

Je vous dis à jeudi pour les « Happy news » #7 du blog !
Très bonne soirée !
Allison

2 réflexions sur “Comment je travaille le papier : découpage, pliage, embossage (matériel et astuces) 

  1. Anne DEMOISY dit :

    Bonjour Allison, je m’intéresse à l’activité du papier découpé aux ciseaux, savez vous comment je pourrais trouver des modèles (je ne sais pas dessiner)? Merci. Anne

    • Allison dit :

      Bonjour Anne, vous pouvez trouver ici des DIY en papier qu’il faut imprimer et découper, cependant, je ne réalise pas de modèle de papier découpé en tant que tel. Il vous faudra vous rendre sur internet ou sur Pinterest pour trouver de tels modèle je pense 🙂

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.