[Créativité] 7 conseils pour ne plus avoir peur de se lancer

Dessinemoiunelicorne-Conseil-Plus-Peur-Lancer

Hello !

J’espère que vous allez bien ! Tout d’abord, merci à toutes et à tous pour vos participations à mon premier concours, le résultat est annoncé dans mon post précédent et sur Instagram (mais ne soyez pas tristes si vous n’avez pas gagné, je vous propose pour vous consoler un petit code de réduction sur Etsy 😉 Aujourd’hui, je voudrais vous parler de tout ce qui peut nous bloquer quand on veut se lancer. Voilà 7 conseils que j’ai pu rassembler au fur et à mesure, j’espère qu’ils vous aideront !

conseil #1 – Oser s’avouer qu’on a envie de faire ce que on a envie de faire 

C’est la première étape je pense. Personnellement, je dessine depuis toujours. Mais quand on est enfant, c’est un peu normal, alors personne ne vous dit que vous pouvez en faire un métier. Puis en grandissant, sans exemple de ces métiers autour de moi, j’avais un peu peur d’être dans une situation précaire et que ça ne marche pas. Alors comme j’aimais aussi les sciences, j’ai suivi des études scientifiques plus sûres.

J’ai ensuite toujours continué à dessiner en parallèle. Mais un jour, je me suis rendue compte que j’étais presque devenue jalouse des illustrateurs que je voyais. Quand je voyais une œuvre, j’étais à la fois émerveillée et aussi pleine d’émotions négatives : tour à tour énervée, déprimée et envieuse. Pourquoi ? Parce que je ne m’étais pas écoutée et que je n’avais pas osé m’avouer que je rêvais d’avoir une carrière artistique (le corps sait lancer des signaux ^^). Depuis ça va beaucoup mieux :)

conseil #2 – Ne pas se mettre de limites soi-même

Les gens vous feront toujours (volontairement ou non) des commentaires, des comparaisons… donc ne commencez par le faire vous-même !

Et puis je pense sincèrement que les premières barrières (et les plus difficiles à contourner) sont celles que l’on se met soi-même, celles qu’on a intégrées et dont on ne se rend même plus compte. Donc devenez votre premier fan et soyez bienveillant avec vous-même :)

CONSEIL #3 – Faire taire le manque de légitimité et le syndrome de l’imposteur

C’est ce qui m’est arrivé quand j’ai ouvert le blog  :
• 
D’abord le manque de légitimité  : parce que je n’avais pas fait les bonnes études,que je n’avais pas de diplôme, que je n’avais jamais pris de cours de dessin…
 
Puis le syndrome de l’imposteur quand j’ai commencé à avoir de bons retours  : ils vont se rendre compte que c’est nul, que je ne dessine pas si bien, que ma perspective n’est pas vraiment juste, que mes dessins sont basiques et sans mouvement… voire même que ce n’est qu’un coup de chance !

Ma solution quand ces pensées ressurgissent ? Se rappeler des bons retours qu’on a pu avoir et leur dire « Et alors ? » (merci Shym !). Quand bien même ce serait vrai, qu’est-ce que ça peut bien faire que vous n’ayez pas de diplôme ou que vous dessiniez mal ?… Euh rien… Alors allez-y !

CONSEIL #4. Ne pas attendrE (argent, temps, personneS, perfection…) pour le faire

Du temps et de l’argent

« Oui mais j’ai pas de temps, pas d’argent… » Stop ! Tout ça ce sont des excuses (que je me suis moi-même dites je vous rassure) : on n’a pas de temps sauf quand il s’agit de passer 2h sur Pinterest et pas d’argent sauf quand on a vraiment envie d’acheter cette jolie robe (je plaide coupable ;). En vrai, de un, vous n’avez pas besoin de tout ça pour commencer, et de deux, vous trouverez toujours le temps et l’argent si c’est vraiment votre priorité.

Que quelqu’un vienne vous chercher

Autre excuse : attendre que quelqu’un vienne vous chercher. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai très bien intériorisé les morales des contes de fées (« quelqu’un viendra pour toi un jour t’inquiète »), mais cette excuse là j’ai vraiment mis trèèèèès longtemps à l’identifier. Je faisais quelques dessins en me disant que quelqu’un me repèrerait et me permettrait enfin d’illustrer un livre, créer une ligne de papeterie…
Alors que ce soit bien clair : déjà, les gens n’ont pas idée de tout ce que vous pouvez faire tant que vous ne leur montrez pas que vous pouvez le faire, et ensuite, si vous voulez le faire, et bien faites-le ! Vous n’avez besoin de personne pour commencer à dessiner, écrire, composer une chanson… Et tant mieux si après ça intéresse quelqu’un, mais au moins vous ne serez pas resté.e dans cette attitude super passive et frustrante.

Que ce soit parfait

Si j’avais dû attendre que tout soit parfait avant de lancer mon blog ou ma boutique, je ne l’aurais jamais fait. Parce que, de un ça fout une sacrée pression et c’est super paralysant, et de deux rien n’est jamais parfait donc j’aurais pu attendre longtemps !
Quand je regarde d’anciennes illustrations, parfois je suis surprise de les trouver encore pas mal et parfois je me rends compte que j’ai beaucoup progressé ^^. Faire permet d’améliorer ce qu’on fait, d’affiner son style, d’évaluer ce qui plaît aux gens et de s’approcher petit à petit du résultat qu’on aimerait obtenir. Commencez même si ce n’est pas parfait et ne vous arrêtez pas même si vous trouvez que c’est raté, vous avez appris quelque chose et ne referez pas la même erreur !

CONSEIL #5 – Ne jamais comparer son début avec les étapes plus avancées des autres

Je regarde très très (trop ?) souvent ce que les autres illustrateurs font, notamment sur Instagram et Pinterest. C’est comme une sorte de veille quotidienne qui m’inspire dans mes créations, me montre ce qu’il est possible de faire et me motive à améliorer mon niveau. Mais parfois, ça a aussi tendance à me décourager quand je vois que je suis encore très loin de l’objectif que je me suis fixé…

Mais ça n’a pas de sens ! Parce que c’est comme comparer un immeuble fini à la maison qu’on commence à construire. De un, on en est surtout pas au même stade, et de deux, il a fallu plein d’étapes à présent invisibles pour arriver au résultat qu’on regarde. Alors on prend de la distance et on n’oublie pas que ce que partagent les autres c’est le résultat final !

CONSEIL #6 – Se rappeler que les gens sont comme vous

Vous n’êtes pas la/le seul.e à avoir des doutes et ce n’est pas plus facile pour les autres même si vous en avez l’impression. Il vous suffit d’écouter des podcasts de personnes que vous admirez pour vous en rendre compte. Comme quand j’ai entendu une de mes illustratrices et autrices préférées dire qu’elle trouvait certains de ses dessins pas tops alors que je les trouve tous absolument géniaux (!)

En réalité, personne ne se réveille un matin, prend sa peinture et peint un chef-d’œuvre ou monte son entreprise à succès. Il a fallu plein de travail, d’énergie et il y a aussi eu des échecs, des erreurs ou des remises en question… Et les gens sont aussi globalement insatisfaits de ce qu’ils font, tout comme vous !

CONSEIL #7 - Regarder (très) régulièrement tout le chemin qu’on a déjà parcouru

Le plus important !!! Parfois, j’ai l’impression de ne pas avoir fait grand chose et d’être encore si loin de mon objectif (parce que vous le savez, je ne vis pas encore de mes illustrations). Dans ces cas-là, il est important de regarder en arrière et de lister tout ce que vous avez déjà accompli. Et si vous venez juste de commencer, c’est déjà toujours plus qu’avant !

Personnellement, à chaque fois que je fais ça, je suis vraiment surprise de voir ce que j’ai déjà fait. Comme si j’avais oublié tout le temps et l’énergie que j’avais investis, tous les progrès que j’avais accomplis… Ça me permet de me rassurer, de me féliciter un peu (c’est important !) et puis de voir que le reste du chemin à parcourir est (totalement) faisable ;)

Voilà, j’espère que cet article vous aura aidé.e à chasser tout ce qui peut vous empêcher de vous lancer et de mener à bien votre projet !

Et vous, qu’est-ce qui vous 
bloque ? Quelles sont les solutions que vous avez mises en place ?
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne 😉)

Bonne soirée à tout.e.s  et à la semaine prochaine 😉
Allison

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.