[Création du jour] « La chouette, le hérisson et l’escargot »

blogimg-dao-chouette

Hello !

J’espère que vous allez bien en ces temps bruineux d’octobre (et que vous avez quelques jours de congés devant vous pour lire cet article 😉 ! On pourrait croire qu’il s’agit d’un titre d’une fable de La Fontaine, mais non, une fois n’est pas coutume, je vais vous parler un peu de mon blog (et un peu de ma vie du coup) aujourd’hui.J’ai ouvert ce blog il y a un peu plus de 3 ans maintenant (déjà !) pour partager les dessins que je faisais dans mon coin, avoir des retours dessus et aussi m' »imposer » une sorte de rythme de publication qui me forcerait à chercher de nouvelles idées, expérimenter de nouvelles techniques et me permettrait in fine de m’améliorer. J’ai testé progressivement de nouvelles techniques (aquarelle seule, aquarelle et numérique, et enfin numérique seul), appréhendé mon style (contours noirs moins rigides et moins présents, distinctions premier/arrière-plan plus marquées…) et même modifié les sujets que je dessinais (des princesses aux animaux, du rose au… euh non ça le rose j’ai gardé en fait). Je suis aussi revenue à mes premières amours, le papier, avec des pop-ups et des dioramas (oui j’ai passé une grande partie de mon enfance à faire des cartes, des enveloppes, des DIY avant qu’ils ne portent ce nom, et même des marionnettes en taille réelle avec l’outil magique *les attaches parisiennes*… ça parait un peu effrayant dit comme ça mais ça rendait plutôt bien dans mes souvenirs ;).

Mais finalement, je me suis rendue compte que je ne partageais pas grand chose avec vous, ce qui était quand même un de mes premiers objectifs en ouvrant ce blog ! Que je postais ce qui me passait par la tête, en fonction de mon humeur ou de la saison, de temps en temps, parfois même sans légende, que je manquais de cohérence au niveau des sujets comme du rythme et que je pouvais être difficile à suivre… Que j’expérimentais dans mon coin, mais ne vous parlais pas de ce que j’avais essayé, de quelle technique je m’étais inspirée, ni de ce que je tirais de ces expérimentations… Que je ne vous parlais pas tout court, en fait… Pourtant je suis plutôt bavarde en vrai, c’est étrange de ne pas parler à ce point-là, alors que le blog doit plutôt libérer la parole ! 😉

Bref, toutes ces petites confidences du lundi soir pour vous dire que ce temps là est fini !! 😉 J’espère que la rubrique DIY inaugurée à la rentrée vous a plu jusqu’à présent et que ce que je vous réserve vous plaira encore plus (#christmasiscoming). D’ailleurs, si vous avez des idées de ce que vous aimeriez avoir comme DIY, je suis preneuse ! 😉

Aujourd’hui, la chouette, le hérisson et l’escargot s’ils étaient dans la vraie vie (et non ils ne se mangent pas dans cette scène, même si j’ai découvert fortuitement, au hasard de mes pérégrinations sur Google, que la chouette mangeait le hérisson qui lui-même mangeait l’escargot… ambiance… mais nous dirons pour les besoins du dessin, qu’ils sont végétariens !).
Ce dessin a été réalisé entièrement en numérique, avec une vingtaine de calques en tout. Pour ceux qui se demanderaient, travailler avec des calques c’est un peu le rêve quasi inaccessible avec la peinture. Parce qu’ici, si je veux changer la feuille de place une fois que j’ai tout fini, je peux. Si je veux changer sa couleur, je peux. Et si je veux la supprimer, je peux aussi ! Après, l’aquarelle donne un rendu et une texture particulière, beaucoup plus difficile à obtenir (à mon sens, pour le moment) en numérique. Il doit être beaucoup plus travaillé, pour ne pas donner l’impression « réalisé avec Paint ! » :D.
La partie la plus complexe dans ce dessin a été pour moi les yeux de la chouette, pour lesquels je me suis inspirée des yeux faits dans les mangas. Voilà voilà pour l’explication de texte, euh de dessin.

Est-ce que ce dessin vous plaît ?
Dites-moi ça en commentaire, sur la page Facebook de Dessine-moi une licorne ou sur Instagram (avec le #dessinemoiunelicorne 😉)

Bonne soirée à tout.e.s ! 🙂
Allison

Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.